FAQ/Garantie

F.A.Q.

 

1. Comment les plants doivent-ils être plantés?

 

INSTRUCTIONS – PLANTATION DES PLANTS DE VIGNES:

1. Pour ne pas endommager les racines fragiles, plantez le plant avec le pot, à une profondeur de +/- 20 cm.

2. Lors de la plantation, ajouter 2 tasses d’eau incluant un engrais soluble de type 10-52-10 ou compost organique (mouton, vache, mycorhize, crevettes). Évitez le paillis de cèdre à la base du plant.

3. Durant les prochaines semaines, assurez-vous que votre vigne ne manque jamais d’eau, sans toutefois la noyer.

4. Facultatif : pour obtenir des plants vigoureux, vous pouvez arroser chaque semaine avec 2 tasses d’eau incluant un engrais soluble de type 20-20-20. Attention: ne jamais fertiliser après le 20 juillet.

SVP veuillez consulter la vidéo ci-dessous à 17 min 30 s pour voir concrètement comment vous y prendre:

http://tvcw.tv/index.php/main/emissions/1060

screen-shot-2016-09-26-at-9-47-32-am

 

2. Pourquoi faut-il éviter le paillis de cèdre au pied des plants?

 

Le paillis de cèdre acidifie le sol. Or, la vigne a besoin d’un sol à pH neutre pour bien se développer. Les jeunes plants peuvent mourir dans un sol acide.

 

3. Qu’est-ce que l’aoûtement? Et pourquoi est-il important que je comprenne ce phénomène naturel?

 

L’aoûtement est un phénomène naturel d’autoprotection des plants qui permet à votre vigne de survivre à l’hiver pour «renaître» naturellement au printemps, sans avoir eu besoin de protection extérieure.

Au courant du mois d’août (d’où son nom), la vigne va commencer à mettre en réserve ses sucres, sous forme d’amidon, dans le vieux bois et dans les racines du pied de vigne. Durant cette période, le bois de l’année, vert, jeune, tendre et souple, se transformera en bois solide et dur capable de passer l’hiver.

 

En quoi cela nous concerne-t-il?

Cela nous concerne au plus haut point car:

Si on fertilise l’arbre en juillet et en août, l’arbre continue de grandir, stimulé par l’engrais, et les nouvelles pousses n’auront alors pas le temps de se transformer en bois avant l’hiver. Le plant tout entier «boosté» risque également de rater son aoûtement et ne sera pas prêt à temps pour résister à la rudesse de l’hiver. Les chances qu’il meurt sont alors très élevées, voire quasi certaines!

Alors pour ne pas propulser vos plants vers une mort certaine, il est IMPÉRATIF de cesser de les fertiliser au plus tard le 20 juillet puis de laisser la nature faire son œuvre!

 

4. Qu’appelle-t-on des plants d’un an? De deux ans? De trois ans? etc.

 

Des plants d’un an sont des plants qui viennent d’être bouturés à la fin du printemps de l’année en cours. On parle de plants d’un an jusqu’au printemps de l’année suivante. (NB: Vignes chez soi ne vend que des plants d’un an!)

Au printemps de l’année suivante, on parle donc de plants de deux ans MÊME SI ça ne fait qu’un an que vous avez planté les plants!

On parle donc de plants d’un an pendant toute l’année suivant le bouturage et jusqu’au printemps de l’année suivante.

 

5. Combien de fois par semaine dois-je arroser mes plants d’un an?

 

Il ne faut pas trop arroser les plants pour ne pas «asphyxier» les racines, ce qui résulterait, comme chez l’Homme, à la mort des plants. Deux ou trois fois par semaine suffisent en temps normal. S’il pleut, réduisez la fréquence d’arrosage en fonction de la pluie. En cas de sécheresse, trois ou quatre fois par semaine feront l’affaire.

 

6. Quel type de produits puis-je utiliser pour la fertilisation des plants?

 

Un engrais soluble de type 10-52-10 ajouté à 2 tasses d’eau ou compost organique (mouton, vache, mycorhize, crevettes) lors de la plantation.

 

Par la suite, pour obtenir des plants vigoureux, vous pouvez arroser chaque semaine avec 2 tasses d’eau incluant un engrais soluble de type 20-20-20. Cela étant toutefois facultatif.

 

Attention! Ne jamais fertiliser après le 20 juillet! (voir F.A.Q. Aoûtement ci-dessus)

 

7. Qu’est-ce que la rusticité? Que signifie que les plants sont rustiques?

 

La rusticité est la faculté d’une plante à s’adapter à son environnement naturel.

Autrement dit, on définit la rusticité d’une plante comme sa capacité à s’adapter et croître dans un milieu où l’hiver est froid. Exemple: les plantes tropicales sont peu rustiques, mais les plantes qui poussent dans le grand nord sont très rustiques.

 

Quand vous choisissez un cépage, vous devez tenir compte de la rusticité de celui-ci, ainsi que de la zone de rusticité de la région dans laquelle vous allez implanter les plants, afin que ceux-ci résistent à l’hiver, au froid ou au gel propre à ladite région.

 

Pour permettre aux gens de mieux choisir, les botanistes ont inventé une table de zone de rusticité. Selon la région où vous habitez, vous occupez une certaine zone qui permet de déterminer quelles plantes vous pouvez planter et quelles plantes vont résister au froid de votre secteur.

 

L’échelle de rusticité comporte 13 zones de 13 à 0, allant en décroissant à partir de 13 (zones les plus chaudes) jusqu’à 0 (zones les plus froides).

 

Les plantes de la zone 0 sont les plus rustiques et peuvent pousser dans le Grand Nord. Une plante de zone 9 est peu rustique et ne résiste pas aux grands froids et au gel. Cependant, une vivace rustique de zone 0 peut pousser dans une zone supérieure, mais l’inverse ne fonctionne pas. Donc un arbuste rustique de zone 6 ne survivra pas dans une ville de zone 5 ou moins.

Une famille de plantes peut contenir des espèces rustiques et non rustiques, et c’est la même chose pour les cultivars d’une espèce. En fait, avec des croisements, les botanistes peuvent produire des cultivars rustiques d’espèces qui ne le sont pas ou peu. C’est le cas de la vigne. L’hybrideur américain Elmer Swenson a créé par croisement des cépages résistants aux grands froids d’Amérique du Nord.

 

Vous devez donc, dès le départ, déterminer votre zone de rusticité, et ainsi savoir quels cépages sont assez rustiques pour les cultiver dans votre jardin.

 

Puis vous devez vérifier, dans le tableau des caractéristiques de chaque cépage que nous vendons, quelle est la zone de rusticité de chaque cépage.

 

8. Comment savoir dans quelle zone de rusticité je suis situé?

 

Il vous suffit de consulter une carte des zones de rusticité de la région ou du pays dans lequel vous vous trouvez.

Voici le lien officiel du gouvernement du Canada des zones de rusticité du Canada:

http://www.agr.gc.ca/atlas/pvga?webmap-en=78529700717d4cab81c13e9f9404ef10&webmap-fr=c1b454842d3748b0bb0807d7817d34c2

 

9. Dois-je protéger mes plants d’une quelconque façon durant l’hiver?

 

Non si vous avez respecté la zone de rusticité des plants.

Oui si vous n’avez pas respecté la zone de rusticité des plants et/ou si la zone de rusticité a bien été respectée, mais que les plants ont été plantés en pots! Dans un tel cas, il vous faudra protéger les racines des plants du froid intense. Pour ce faire, vous pouvez entourer le/les pot(s) avec du géotextile et/ou vous assurer que tout au long de l’hiver le pot soit entouré de neige. La neige permettra de stabiliser la température à l’intérieur du pot et l’empêchera de descendre trop bas et ainsi d’atteindre les racines et de tuer les plants.

 

10. Comment puis-je connaître la qualité de mon sol?

 

Au Québec, il vous suffit d’apporter un échantillon de votre sol dans un centre jardin offrant le service d’analyse du sol. Renseignez-vous dans les centres jardins proches de chez vous.

 

11. Après quelle date pouvons-nous considérer qu’un plant ne donnant pas signe de vie après le premier hiver est bel et bien mort?

 

La date officielle après laquelle vous pouvez prendre contact avec nous pour bénéficier de la garantie est le 15 juin de l’année suivant la plantation.

Il est important de noter que nous avons déjà vu des plants redonner signe de vie aussi tardivement que le 24 juin!

 

12. J’ai planté mes plants au printemps dernier et ceux-ci ne grandissent pas très vite?

 

AUCUNE INQUIÉTUDE! La première année, la seule chose qui est importante est que le plant s’enracine parfaitement dans votre sol et qu’il développe son système racinaire afin d’être solidement ancré dans la terre.

 

13. Pourquoi est-il important de respecter les tailles de la vigne en fonction de l’âge des plants? Et comment savoir quelle taille effectuer à quel âge?

 

Il est très important de respecter les différentes tailles en fonction de l’âge de vos plants si vous désirez avoir des plants en parfaite santé vous donnant plus tard un rendement maximal en termes de raisin!

La première étape fondamentale pour la vigne est que le système racinaire se développe de manière optimale dans le sol.

La deuxième étape consiste à rendre le tronc suffisamment solide pour supporter plus tard le poids des branches, des feuilles et des grappes de raisin.

La troisième étape est de comprendre que la vigne a un certain rendement maximal qu’on ne pourra jamais dépasser! Il faut respecter certaines règles de taille pour parvenir à ce rendement maximal.

Pour les tailles, référez-vous à la vidéo suivante:

http://tvcw.tv/index.php/main/emissions/1060

La vidéo est en deux parties: une première partie générale sur la vigne (de 1:20 à 11:05 ), puis plus loin une partie spécifique sur la taille (de 17:05 à 24:25).

 

Politique de garantie

 

Chez Vignes chez soi, nous offrons une garantie d’un an sur tous les plants sortant de nos serres, en cas de mort prématurée des plants ou de non-survie des plants au premier hiver, sous réserve que vous nous envoyiez une/des photo(s) du/des plant(s) mort(s). Attention! Veuillez noter que, dans certains cas, les plants peuvent redonner signe de vie très tardivement! On a vu des plants reprendre vie aussi tard que le 24 juin! On attendra donc jusqu’au 15 juin de l’année suivant l’année de plantation avant de déclarer officiellement un plant mort.

De plus, vous devrez avoir respecté les conditions suivantes:
– Les plants achetés sont rustiques dans la zone de rusticité de la région dans laquelle ils vont être implantés (il s’agit de la responsabilité du client de bien vérifier AVANT d’effectuer un achat). Il incombe au client de vérifier la compatibilité des plants avec la zone de rusticité de la région dans laquelle il compte implanter ces plants. Vous trouverez dans la description et les caractéristiques de chacun de nos cépages les informations relatives à la rusticité. Vignes chez soi ne pourra être tenu responsable du choix de cépage ne correspondant pas à la zone de rusticité de la région dans laquelle les plants ont été ou seront implantés et donc de la mort éventuelle, dans un tel cas, de ces plants pendant l’hiver. Veuillez consulter les tableaux précisant les caractéristiques de chaque cépage dans la section «Boutique» de notre site internet.

– Les instructions relatives à la plantation des plants (que vous trouverez au dos de chaque étiquette jointe avec vos plants, ainsi que dans la section FAQ de notre site internet) soient parfaitement respectées.

– Vous n’utilisiez pas de paillis de cèdre au pied des plants. (Voir FAQ)

– Vous respectiez les recommandations sur l’aoûtement et l’arrêt de la fertilisation après le 21 juillet.

 

De la confection des plants jusqu’à leur livraison chez vous par Postes Canada, nous leur apportons le plus grand soin afin que ceux-ci soient les plus sains et les plus vigoureux possible.

Les plants sortant de nos serres sont des plants d’un an.

Ils ont été sélectionnés, triés et choyés puis acclimatés afin de vous garantir qu’ils sont en parfaite santé, vigoureux et prêts à être plantés dès réception.

En cas de livraison postale, nous assumons tout dommage ou toute mort survenue pendant le transport lorsque les plants sont en partance de nos serres.

À partir du moment où vous recevez les plants, il en est de votre responsabilité de prendre soin des plants jusqu’à leur mise en terre.

Les plants sont autofertiles (un seul plant suffit pour donner du raisin) et rustiques. (Attention à ce que la rusticité des plants soit conforme à la zone de rusticité de l’endroit dans lequel les plants seront plantés.)

 

Si, pour une raison quelconque, le contenu des boîtes de livraison n’était pas conforme à vos attentes, veuillez s’il vous plaît communiquer avec nous dans les plus brefs délais dès la réception des plants et nous nous ferons un plaisir d’évaluer la situation ensemble et de trouver une solution.

 

Pour bénéficier de la garantie, vous devrez nous envoyer une photo du/des plant(s) mort(s), ainsi que du lieu (sol, emplacement…) où le/les plant(s) a/ont été implanté(s).

 

S’il est avéré qu’ayant respecté toutes les conditions énumérées ci-dessus, vos plants ne survivent pas à leur mise en terre, ou à l’hiver suivant leur plantation, nous honorerons la garantie et remplacerons les plants morts gratuitement. Le client assumera par contre les frais de livraison.

 

Nous n’accepterons aucun échange ou remboursement tant que nous n’aurons pas reçu les plants à échanger ou à rembourser. Le client assumera les frais de livraison (sauf en cas d’erreur de notre part ayant motivé cet échange/remboursement).